Il y a un an, j’ai pris une décision que je n’aurai jamais pu prendre auparavant. Ma décision a mûri pendant plusieurs années, avant que je finisse de faire le grand saut.

Depuis longtemps, j’ai envie de voyager pour découvrir d’autres continents. Dans ma chambre, je regarde sur mon ordinateur des émissions comme « J’irai dormir chez vous » ou « Nu et culottés » , des photos sur Facebook et j’envie toutes les personnes, très souvent accompagnées, qui partent à l’autre bout du monde pour voyager comme des aventuriers.

Sauf que de mon côté, mon entourage ne veut pas partir aussi loin et voyager de la même manière que moi. C’est à dire partir avec uniquement un sac à dos, prévoir et dépenser le moins possible (le logement, les destinations, etc), sortir des sentiers battus pour éviter les lieux touristiques et se laisser porter par les opportunités et les rencontres. En fait, j’ai surtout envie de sortir de ma zone de confort et de partir à l’aventure.

Alors j’attends désespérément, dans ma routine d’étudiante, qu’une personne de mon entourage change d’avis et veuille bien partir avec moi…. 

Je ressens un sentiment d’injustice, pourquoi je n’ai pas la chance de partir avec quelqu’un ?!

 

Alors plusieurs mois après, je me dis : bon soit je continue à me lamenter sur mon sort, soit je prends mon courage à deux mains et je pars enfin mais toute seule. Finalement, il est temps de me donner un bon coup de pieds aux fesses ! 

 

 

Partir toute seule ? Vraiment ?! Aie, rien que cette idée me donne la chair de poule. Pendant toutes ces années, la peur avait pris le dessus et le manque de confiance en mes capacités me freinait beaucoup. Au fond de moi, j’ai quand même l’espoir que quelqu’un vienne avec moi.

 

Mais qu’est ce qui est le plus important, attendre quelqu’un ou réaliser mon rêve qui est de voyager sur un autre continent ? Qui d’autre que moi peut créer la vie dont je rêve ? 

Je fais germer cette idée dans un coin de ma tête et je regarde encore des articles et, des vidéos de personnes qui voyagent comme « L’aventurière fauchée », « Tim Tim sur la route des fruits » ou « le corps, la maison, l’esprit » et toutes ces filles qui partagent leur voyage sur le groupe Facebook « We are Backpackeuse ! ».

 

Un jour, je croise le chemin d’un gars qui était parti seul pendant 6 mois à la Réunion. Il me partage son expérience régulièrement. Il me dit que le plus dur est de prendre la décision de partir et que je dois me lancer parce que tout sera plus facile sur place. En l’écoutant parler, mon courage grandit. Sans le savoir, il m’a donné un élan de motivation incroyable !

 

Je franchie alors une étape importante : prendre la décision de partir seule !

Une partie de moi espère toujours que quelqu’un vienne avec moi, mais les jours passent, et je me rends compte que ça ne va pas être le cas. Alors je reste déterminée parce que mon envie de partir est plus forte que l’attente d’un compagnon de voyage. Je fais alors le choix de me lancer coûte que coûte. 

Dans la lancée, une deuxième étape est franchie : je viens de fixer une date et un pays pour partir ! Ça sera au mois de novembre 2017 sur le continent Asiatique : la Thaïlande !

 

Plus je me rapproche du mois de novembre, plus je commence à préparer mon voyage sans trop le préparer, juste le minimum : l’achat du sac à dos et du matériel, les billets, la première nuit à l’auberge de jeunesse, et la réservation d’une retraite de yoga – méditation qui me fait de l’œil depuis un moment. Le reste je vais voir sur place.

 

A l’approche du départ, mon envie a changé ! Étrangement, partir seule me motive encore plus, ça en devient une évidence ! Je ne veux plus partir avec quelqu’un. C’est fou à quel point j’ai changé. A partir du moment où j’ai fixé une date, tout est devenu plus facile.

 

Depuis le début, il me suffisait juste de dépasser ces obstacles qui m’empêchait de partir seule : la peur  et le manque de confiance en moi !

 

Même si c’est l’inconnu qui m’attend : un nouveau continent, un nouveau pays, une nouvelle langue, l’anglais que je ne maîtrise pas tout, une nouvelle culture, l’incertitude des rencontres, du temps que je vais passer seule, la rencontre avec mes peurs et mes faiblesses, et des aventures que je vais vivre.

Je vais enfin me retrouver seule et savoir de quoi je suis vraiment capable sur place. Et, je ressens à la fois un mélange de stress, de peur de ce qui m’attend, une grande excitation et en même temps une joie immense de voyager enfin.

 

 

Le départ est imminent. Je pars à l’Aventure seule ! Moi qui ne voulais pas en entendre parler, j’ai franchi le pas, partir seule est la chance que je me suis donnée.

 

 

Ça y est ! J’arrive en Thaïlande un après-midi du 22 novembre 2017. Je ne me doute pas encore à cet instant à quel point un jour je serai fière d’avoir suivi ce rêve. Cette aventure, dont je me souviendrai très longtemps !

 

Prochain article : la suite de l’aventure !


2 commentaires

Thivier · 30 novembre 2018 à 10 h 51 min

Tu fais rêvé avec tes expériences et ta facon de vivre
Quelle mérite

    Katia Logozna · 30 novembre 2018 à 12 h 13 min

    Si je l’ai fait, tu peux le faire aussi 🙂 fonce réaliser tes rêves, c’est la plus belle chose que tu peux t’offrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.