Lorsque nous étions enfants : devant certains adultes, nous n’avions pas notre mot à dire. Ils prenaient des décisions sans demander notre consentement.

Si on manifestait notre mécontentement alors c’était le conflit assuré : soit on devait se plier aux règles des adultes soit on se rebellait et ça finissait toujours de la même façon.

L’autorité fondée sur le pouvoir 

Est ce que tu te souviens comment tu te sens face à de l’autorité fondée sur le pouvoir (celle où on ne prend pas en considération tes besoins : écoute, compréhension, réconfort, bienveillance, coopération…) ?

Comment nous sentons-nous ? 

Et bien en général : on ressent de l’injustice, de la frustration, de la colère, de la tristesse….

Par exemple : Combien de fois le gouvernement a pris des décisions qui impactent la vie des Français sans le consentement des Français ?

A chaque fois que cela se produit, on ressent de la frustration et de l’injustice de ne pas pouvoir participer à une décision importante.

L’éducation des enfants c’est pareil :

La bonne ou mauvaise éducation 

Quand on parle de relation adulte – enfants : c’est assez souvent associée avec une bonne ou mauvaise éducation :

  • “Si je fais ça ou ça je vais bien ou mal éduquer les enfants”
  • “Si je ne me mets pas en colère, je ne vais pas montrer mon autorité”
  • “Si je le laisse faire, on va penser que je lui laxiste”…

Je reprends l’exemple du gouvernement : en prenant des décisions sans le consentement des Français, ils pensent bien faire (avec leurs connaissances et leurs expériences) et finalement, ça ne correspond pas du tout aux besoins de la population.

Un enfant ressent exactement les mêmes sentiments lorsqu’un adulte prend des décisions sans se concerter au préalable.

En dehors des sujets comme l’éducation ou de la prise des décisions :

  • Qu’est ce que l’on fait de la relation ?
  • Quel lien veut-on entretenir avec l’enfant ?

Quelles relations veut-on avoir ? 

ll n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’éduquer.

Il y a seulement des relations qui permettent de grandir ensemble et cela passe forcément par des frictions.

Pour autant, une personne, qu’elle soit adulte ou enfant, n’a pas toutes les connaissances et la vérité sur comment faut-il agir dans telle ou telle situation.

On agit souvent en fonction de nos propres valeurs et croyances.

Il y a certaines règles qui sont à respectées comme les lois. En dehors de ces lois, nous sommes libres.

Une relation basée sur l’égalité ? 

Une relation sous entend qu’il y a un lien entre 2 personnes ou plus. Cela veut dire que cette relation se construit ensemble.

Il n’y a pas de hiérarchie : un dominant et un dominé. Il y a uniquement des êtres humains qui souhaitent les mêmes besoins fondamentaux humains (en dehors de tout besoin matériel) 

Comment faire ?

Pour qu’une relation soit saine et égalitaire : Il est donc important de prendre en considération ses propres besoins et également ceux des enfants, peu importe leurs âges, pour trouver un accord entre adulte – enfant.

Et trouver un accord, passe forcément par de la communication pour trouver des solutions ensemble.

« Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. » – Françoise Dolto


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.